accueil Accueil contact
historique foire aux questions
mon parcours partenaires
témoignages Validation des Acquis de l'Expérience
publications
annuaire des réflexologues
logiciel RéflexoPRO
certificat et législation
formation de base
informations légales
formation perfectionnement
recommander ce site à un ami
comité de recherche accès membres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mireille Meunier

Comité de Recherche
Coordinatrice du comité de recherche du Centre de Formation Mireille Meunier
Jézabel Gougeon
titre RNCP et formée à l'auriculothérapie au GLEM (Dr Nogier)
contact ici

Après une première reconnaissance, celle du métier de réflexologue au RNCP, une dynamique émerge en France grâce à la mise en place de recherches scientifiques.

Il est intéressant de noter qu’un intérêt s’éveille en France ses dernières années, au sein de scientifiques, pour les «Interventions Non Médicamenteuses», dont les médecines naturelles font partie.

Le GETCOP (Groupe d'Evaluation des Thérapies Complémentaires Personnalisées) a sollicité Elisabeth Breton pour mettre en place des études scientifiques et cliniques, afin de prouver les effets thérapeuthiques de la réflexologie.

Un congrès international, iCEPS s’est déroulé à Montpellier du 18 au 20 Mai, qui a pour mission de «Croiser les disciplines scientifiques pour améliorer la qualité des études interventionnelles non pharmacologiques et des pratiques professionnelles».

Le comité de recherche du Centre de Formation Mireille Meunier, mené par Jézabel Gougeon, sollicite votre retour d’expérience, en tant que réflexologue titre RNCP ou réflexologue expérimenté(e) pour contribuer à la définition d’un ou de quelques thèmes possibles d’étude pilote ou clinique en réflexologie qu'il serait particulièrement pertinent de mener.

Il nous semble important que les thèmes d’étude choisis répondent déjà aux critères de positionnement suivants :

1. Motif de consultation en réflexologie relativement fréquent -> afin d’avoir l’opportunité d’étudier de nombreux cas

2. Pathologie pour laquelle la médecine conventionnelle ou d’autre thérapies complémentaires (kiné, ostéo,…) restent démunies, peu performantes, insatisfaisantes ou non positionnées -> afin de susciter et valoriser la complémentarité plutôt que la compétition.

3. Pathologie suffisamment précise -> afin que les "cas" étudiés soient suffisamment comparables.

4. Pathologie pour laquelle votre expérience de réflexologue vous a permis de constater des bénéfices manifestes, fréquents ou temporaires ou durables.

Grand merci par avance pour contribution par votre riche expérience !

Nous tiendrons bien évidemment les contributeurs et contributrices informés de la suite.

Contact Comité de Recherche ici

 

 

 

 

 

Mireille Meunier

site réalisé par DL'1 - Michel Dhélin © tous droits réservés - www.dl1.fr